1er Congrès de la Chaire Internationale Mukwege

1er Congrès de la Chaire Internationale Mukwege


Les inscriptions aux conférences scientifiques sont ouvertes jusqu’au 1er septembre

 

Le 1er Congrès de la Chaire Internationale Mukwege sera organisé du 13 au 15 novembre à l’Université de Liège.
Il réunira des scientifiques de tous horizons ainsi que des ONG et associations actives sur le terrain autour d’une question centrale : comment donner un avenir aux femmes et aux enfants victimes de violences sexuelles dans les conflits ?

L’objectif du Congrès est d’élaborer de façon interdisciplinaire des réponses à cette question et à celles, innombrables, qui en découlent, poursuivant par là la philosophie et la force de la Chaire : le développement et la promotion de recherches transversales.

Chaque demi-journée du Congrès sera à ce titre consacrée à un des piliers du modèle holistique développé par le Docteur Mukwege :

  1. Prise en charge médicale,
  2. Prise en charge psychologique,
  3. Réinsertion socio-économique,
  4. Prise en charge juridique,

ceux-ci étant mêlés aux domaines plus transversaux de l’histoire et de l’anthropologie.

Chaque pilier intègrera une approche académique (présentation de résultats de recherche) et une approche empirique (donnant la parole à des associations, des ONG, des scientifiques et mettant en évidence des données issues du terrain).

 

PROGRAMME

 

Les inscriptions au Congrès Scientifique (day 2 et 3) et au Dîner de Gala sont ouvertes aux scientifiques (médecins, psychologues, juristes, anthropologues, historiens, économistes, philosophes), doctorants et étudiants de toutes ces disciplines ainsi qu’aux ONG et associations actives sur le terrain jusqu’au 1er septembre (tarif préférentiel) puis jusqu’au 1er octobre.

Les inscriptions à la Cérémonie d'ouverture (day 1), accessible au grand public, seront ouvertes au courant du mois d’octobre.

Les inscriptions à la Soirée « Jambo » (soirée de bienfaisance au profit des Enfants de Panzi (Fondation Panzi), également accessible à tous, sont, elles, déjà ouvertes.

 

EN SAVOIR PLUS