Changing workplace & strategic HRM

L'équipe académique et scientifique responsable de cette pointe d'excellence poursuit des recherches sur l'évolution du lieu de travail dans un contexte mondial et numérisé. Trois axes principaux peuvent résumer de telles transformations et sont développés par trois unités de recherche :

  • la transformation du marché du travail, l'innovation technologique et le changement organisationnel (LENTIC)
  • la gestion du genre, de la diversité et les politiques en matière d'égalité (EGID)
  • le développement des compétences et la gestion des connaissances (Unité de Recherche en Gestion des Compétences).

De telles évolutions ouvrent la voie à de nouveaux développements en GRH stratégique par le biais de procédures de modification organisationnelle et de compétences d'intrapreunariat, étudiées par nos unités de recherche. De nombreuses publications et thèses de doctorat traitent de ces sujets.

Les activités de recherche sont caractérisées par un équilibre permanent entre la recherche académique pure et la recherche active qui accompagne des organisations publiques et privées dans l'élaboration et l'application des stratégies de RH et des projets de changement, en Belgique et à l’étranger. Un engagement profond peut être constaté dans ce domaine auprès d'associations professionnelles régionales, nationales ou internationales (managers RH, managers de diversité, etc.).

Au sein de l'Université de Liège, des liens de recherches ont été développés avec la Faculté de sciences sociales et la Faculté de psychologie (projet interdisciplinaire ARC, co-supervision de doctorat, etc.).

Des partenariats internationaux ont été établis avec d'autres universités en Belgique (Louvain, Louvain-la-Neuve, Hasselt, Anvers) ou à l'étranger (Paris-Dauphine, Lille, HEC Montréal, Wharton School, Bentley, Tilburg, Aachen, etc.).

L'équipe académique et scientifique chargée de la pointe participe activement aux réseaux scientifiques internationaux. Des professeurs seniors sont fréquemment sollicités pour prendre part à commissions doctorales en dehors de la Belgique.

Plusieurs membres académiques et scientifiques de la pointe font également partie de comités d'étude responsables de questions interculturelles au niveau mondial et prennent en charge des activités de coopération avec des pays en voie de développement, plus particulièrement en Afrique. 

Dernière mise à jour : 16/02/2017