Gestion des Entreprises Sociales

Ses objectifs ?

  • favoriser une plus grande prise en compte des aspects sociaux, éthiques et environnementaux au coeur même le l’activité économique
  • revisiter les différentes disciplines de la gestion en lien avec les grands défis sociétaux de notre époque
  • favoriser une gestion efficace et adaptée des entreprises sociales et des projets de responsabilité sociétale (RSE)
  • encourager le développement de nouveaux projets d’entrepreneuriat social.

Pour qui ?

Le programme s’adresse aux étudiants

  • désirant mettre leur compétences de gestion au service de projets à forte plus-value sociale ou environnementale
  • souhaitant réfléchir aux questions de sens et d’éthique
  • sensibles aux problématiques sociétales et aux nouvelles solutions à y apporter, dans des domaines tels que l’environnement, les relations Nord-Sud, l’alimentation, la pauvreté, l’éducation, la santé, la culture, etc.

La finalité en Social Enterprise Management est entièrement enseignée en anglais.

Compétences acquises à l’issue de la spécialisation

  • connaissance de l’environnement dans lequel se développent les entreprises sociales et les projets économiques à plus-value sociale, environnementale et éthique
  • maîtrise des pratiques managériales adaptées à l’entrepreneuriat social et des outils permettant l’intégration de préoccupations sociales et environnementales 
  • développement d’un réseau relationnel par la rencontre des principaux acteurs de l’entrepreneuriat social et de la responsabilité sociale en Belgique et dans le reste du monde.

Diplôme et débouchés spécifiques

Au terme de cette finalité, les étudiants obtiennent le diplôme de “Master en Sciences de gestion, à finalité spécialisée en Social Enterprise Management”.

Opportunités de carrière en tant que

  • entrepreneurs
  • managers
  • experts

En créant des entreprises qui génèrent de la plus-value sociale ou environnementale ou en portant des projets à plus-value sociétale au sein des entreprises classiques, dans le cadre de démarches de responsabilité soci(ét)ale de l’entreprise (RSE) ;

En mettant leurs compétences de managers au service d’entreprises sociales existantes dans des champs d’activité très variés comme :

  • l’économie « verte » (recyclage, production et distribution d’énergie,  sensibilisation, production et commercialisation de produits biologiques)
  • les services sociaux et de santé (hôpitaux, mutuelles, maisons médicales, accueil de la petite enfance, services aux personnes âgées, services de proximité, services à la personne handicapée, etc.)
  • les relations Nord-Sud (commerce équitable, micro-finance, ONG de développement, etc.)
  • la lutte contre l’exclusion du marché du travail (insertion ou formation par le travail, pépinières d’entreprises, coopératives d’activité)
  • le développement de la finance alternative (finance éthique et solidaire)
  • la culture (production, diffusion, soutien aux artistes), etc.

En contribuant à développer une expertise spécifique sur l’entrepreneuriat social et la RSE :

  • dans les institutions qui sont en contact avec les entreprises sociales (exemple : secteur bancaire, administrations publiques)
  • au sein des sociétés de consultance qui développent des départements spécifiques sur la RSE, ou au sein des agences-conseil (entreprises de consultance focalisées sur l’accompagnement des entreprises sociales)
  • dans les conseils d’administration des entreprises sociales.
Dernière mise à jour : 06/07/2016