Sciences économiques et de gestion ou Ingénieur de gestion ?

Economiste ou Gestionnaire ?

La formation est commune au niveau du Bachelier et se différencie au niveau du Master. En effet, bien que l’économie et la gestion soient des disciplines très complémentaires, les outils utilisés par les économistes et les gestionnaires sont assez différents. Les débouchés des deux filières restent similaires et en général tendent à contribuer au développement de l’entreprise et de la société. Les deux disciplines demandent donc une envie de comprendre le mode de fonctionnement de l’entreprise, du ou des marchés, de l’Etat et du système économique envisagé dans son ensemble. 

Plusieurs spécificités les séparent :

  • En gestion, l’étude des aspects juridiques, sociétaux, humains sera priviliégiée. Le gestionnaire se dirigera prioritairement vers les grandes fonctions de l’entreprise telles que la finance d’entreprise, la gestion des ressources humaines, le marketing, le droit, l’entrepreneuriat, etc. 
  • L’économiste étudie le fonctionnement des marchés et les impacts de l’environnement politique, concurrentiel, financier, technologique, démographique – sur les entreprises, salariés, consommateurs,… – au sein du système économique. Il a un rôle de décideur, d’analyste ou de conseiller qui permet aux entreprises et aux gouvernements d’adopter des politiques appropriées. L’économiste se dirigera vers une fonction d’analyste ou de dirigeant en entreprise, banque, cabinet de consultance, centre d’études, haute administration, syndicat, organisme d’intérêt public, institution européenne ou internationale, cabinet ministériel, ONG, etc.

 

Sciences de gestion ou Ingénieur de gestion ?

Dès son entrée en 1er Bac, l’étudiant doit choisir entre le Bachelier en sciences économiques et de gestion et le Bachelier en Ingénieur de gestion.

Beaucoup de cours sont identiques dans les deux filières. Toutefois, en Ingénieur de gestion, on trouve :

  • davantage de méthodes quantitatives
  • une place importante réservée à l'informatique
  • un accent particulier mis sur le raisonnement analytique
  • les fondements des sciences et les interactions sciences/techniques/innovation industrielle... qui se traduisent notamment dans les premières années par des cours de sciences (chimie, physique, etc.) dans le cursus
  • une dimension technologique importante.
Dernière mise à jour : 18/10/2018